Passer au contenu

/ Conduite responsable en recherche

Je donne

Rechercher

À PROPOS DE L'INTÉGRITÉ SCIENTIFIQUE

À l’UdeM, l’intégrité scientifique est la mise en pratique cohérente et constante de valeurs et de principes essentiels pour favoriser et atteindre l’excellence dans la quête et la diffusion du savoir. Elle fait partie de la conduite responsable en recherche au même titre que l’éthique de la recherche.

L’intégrité scientifique protège à la fois les chercheurs et le public. Mener ses activités en toute transparence et en adéquation avec les valeurs et les principes éthiques tels que l’équité, la responsabilité et l’ouverture, favorise la crédibilité de la recherche et la confiance du public envers elle. C’est pourquoi l’UdeM encourage l’intégrité scientifique en recherche auprès de ses chercheurs à travers notamment le BCRR qui les forme, les soutient, les conseille et les accompagne au quotidien.

Comme proposé par la Politique sur la Conduite responsable en recherche de l'Université, ces valeurs sont:

Intégrité • Transparence Objectivité
RigueurInclusion • Équité • Ouverture

Manquements à la conduite responsable en recherche

Un manquement à la conduite responsable en recherche est le non-respect des principes et valeurs d’intégrité scientifique, des règles applicables en matière d’éthique de la recherche avec des êtres humains ou des animaux ou de tout autre règle émanant des politiques sur la conduite responsable en recherche applicables, ou du cadre normatif applicable, interne ou externe. 

Exemples de manquements :

  • Accusation fausse ou trompeuse
  • Attribution invalide du statut d’autrice ou d’auteur
  • Destruction des dossiers de recherche
  • Fabrication de données, résultats, etc.
  • Falsification de données, résultats, etc.
  • Fausse déclaration
  • Mauvaise gestion des conflits d’intérêts
  • Mauvaise gestion des fonds
  • Mention inadéquate des sources ou collaborations
  • Plagiat
  • Republication ou autoplagiat
  • Manque d’autorisation, permis, etc.
  • Non-respect de la confidentialité

2021

Allégations de manquements reçues

7 

Sur l'année 2021, les conseillères en intégrité scientifique ont réceptionné 21 demandes de consultation. Certaines de ces consultations peuvent aboutir à un dépôt d’allégation de manquement.

Vous vivez une situation inconfortable en lien avec l'intégrité scientifique?

Vous vous questionnez à propos de votre situation ou des conséquences du dépôt de votre dossier? Vous souhaitez connaitre le processus de traitement des allégations de manquement? Notre équipe se tient à votre entière disposition pour répondre à toute question. N’hésitez pas à prendre contact avec nous. 

Adolpho Faria
Conseiller en intégrité scientifique
514 343-6111 poste 39050

Ginette Goabin Chancoco
Conseillère en intégrité scientifique
514 343-6111 poste 41097

Déposer une allégation de manquement

Le dépôt d’une allégation de manquement se fait uniquement par écrit. Vous pouvez le transmettre directement à la Personne chargée de la conduite responsable en recherche (CRR). Si par contre, vous souhaitez que le dépôt se fasse de façon anonyme, veuillez plutôt passer par la plateforme de signalement. 

Toutes les allégations de manquement à la CRR sont traitées par Mme Cleret de Langavant, en tant que Personne chargée de la CRR. Elle est nommée par le Conseil de l’Université pour être le lien privilégié entre l’UdeM et les fonds subventionnaires fédéraux et provinciaux. Elle relève du Secrétariat général pour ce qui a trait à l'intégrité scientifique.

Le traitement des allégations

Tous les dossiers sont évalués en fonction des politiques de ces organismes subventionnaires. Ces derniers seront avisés des décisions si des fonds de leurs organismes sont impliqués.

Les étapes (évaluation de la recevabilité, examen approfondi et décision) sont déterminées par le cadre de référence des trois organismes sur la Conduite responsable en recherche et la politique sur la Conduite responsable en recherche des Fonds de recherche du Québec (FRQ).

Caractéristiques du processus d’évaluation:

  • Totalement confidentiel
  • Rigoureux, normé et basé sur des faits
  • Équitable, neutre et indépendant
  • Principe de présomption d’innocence
  • Invitation systématique des parties prenantes à faire entendre leur version des faits
  • Possibilité de faire appel à des expertises externes pour instruire le dossier